Leggi la recensione Video in questo album (1)

Descrizione a cura della band

DA HAND IN THE MIDDLE vous propose L’ÉDUCATION SENTIMENTALE.
Avec les mots et le temps, on va chercher le sens de l’amour en passant par les biographies les plus bizarres et par les récits les plus extraordinaires. Le prélude EL CARCION FUMANTE est un allegro giocoso, entrecoupé par un petit motif hispanique au goût piquant. Il est suivi par HONG KONG STORIES, une délicieuse chanson pop racontant la routine de la vie amoureuse. Routine d’amour, routine de travail: THE COOK analyse la potentialité révolutionnaire des chefs, en évoquant des scenarios tumultueux et apocalyptiques. Après, on prend l’avion jusqu’à San Francisco (CA) pour observer les scènes les plus banales de la vie universitaire vivement décrits par STUDY HALL, un petit bijou country–folk. La cinquième chanson s’appelle CAIN: ici, l’auteur, Mario Merda, s’inspire de la beauté éternelle du corps humain, d’une façon presque classiciste. Tout de suite, on rencontre la bande originale de la vie tourmentée de 55 FIRE, un concierge obsédé par le feu et par le numéro 5. Après, c’est le chansonnier Mundi qui nous propose la ravissante poésie symboliste A BALLAD OF THE MULBERRY ROAD, une délicate mixture d’exotisme et sensualité. Le chapitre 7 est un hommage à BARRY GIBB, le chanteur dansant des Bee Gees, et à tous ceux qui ont vécu en le prenant comme modèle existentiel. Cet éclat musical est suivi par (WHO’S GONNA SHAVE) THE BARBER, un mystérieux tableau peint par Dragon. Dans les deux parties de cette chanson, la plus longue de l’album, l’auteur joue sur des effets de clair–obscur dans le but de raconter les mésaventures nocturnes d’un coiffeur. Des atmosphères plus érotiques reviennent grâce à VAGNER LOVE, un sexy funky soul tiré de la biographie d’un footballeur brésilien exilé en Russie. Ca va être chaud. Au contraire, le valse ivre YOU TWO LOOK A LOT ALIKE développe avec élégance le thème immortel du coup de foudre.
Enfin, l’imagination au pouvoir. Monsieur le Sergent, le plus âgé des frères Bumba, nous emmène dans la folie de IN TANGO, improvisation collective et multiculturelle. Il n’y a pas de cerveau. Dulcis in fundo, CAIN VA EN FRANCE.
Parce que l’éducation sentimentale, c’est toujours en français.

Credits

Uncle Buck Bumba (drums-trumpet-guitar), Hank Da Tank Bumba (drums-bass) Jimmy R. Snacktime (guitar-mandolin), Sentimiento Garcia Mundi (bass-voice-guitar), Mario Merda (organ-piano-voice), Jackie Komodo Dragon (voice-guitar-banjo), Redbo Reed (baritone sax), Dan Kinzelman (tenor sax-flute), Joe Rehmer (stand up bass)

Recorded & Mixed by David M. Lenci, Senigallia (AN)
Mastered by Carl Saff, Chicago (IL)
Black Vagina Records - www.blackvaginarecords.com
Artwork by Federico Adriani - www.federicoadriani.it

Commenti

    Aggiungi un commento:


    ACCEDI CON:
    facebook - oppure - fai login - oppure - registrati